Comment gérer les "tests" des filles


Les filles se font aborder sans arrêts. Ou ça ? Dans le bus lorsqu’elle sort de chez elle, dans le métro, la rue, le soir quand elle va au restaurant, lorsqu’elle sort en bar et boite.


Quand elle rentre chez elle vous pensez que c’est terminé ? Bien sûr que non, elle reçoit des messages de mecs qui lui courent après, des inconnus qui l’aborde sur Facebook, Instagram, Snapchat. Imaginez en plus de ça qu’elle soit inscrite sur les sites de rencontre ?


Force est de constaté que les filles sont constamment sollicitées. Vous vous doutez bien qu’elle ne peut pas dire oui à tout le monde et surtout qu’elle ne veut pas.


L’origine de leurs intérêts est différente de nous


Les filles ne sont pas comme les mecs, elles n’ont pas besoin d’un bref coup d’œil pour savoir si une personne lui plait. Il lui faudra donc beaucoup plus de temps.


C’est pourquoi elles ont toutes développé une stratégie qui filtre les mecs intéressant des autres. C’est une habitude dont elles ne sont pas conscientes et qu’elles ont intégré il y a bien longtemps surement depuis le collège voir avant.


Le bon côté de cette situation c’est que cette stratégie est du coup souvent répétitif et dépourvu de créativité vu qu’elle le fait de manière automatique et non réfléchi. Qui dit répétitif dit prévisible.


Dans la communauté de la séduction on appelle ça un Shittest (test). C’est une pique destiné à vous déstabiliser. Un test pour voir si oui ou non vous êtes à la hauteur pour elle.


Il existe non seulement une façon d’y répondre en gagnant sa confiance et son intérêt mais vous pouvez en plus de cela, retourner la situation a votre avantage pour que ce soit vous qui la testez.


Elle finira donc par comprendre que vous n’êtes pas une de ces dizaines de personnes non intéressante qui l’aborde mais au contraire une personne rare qu’elle ne doit pas perdre.


Quelques exemples :


  • La voie est libre si tu veux partir hein ;)
  • Je ne te retiens pas si tu veux t’en aller…
  • C’est dommage, c’était bien partie entre nous… Avant que tu ne gâches tout !
  • Qu’est ce que tu peux être insupportable parfois.
  • Est ce qu’il existe un bouton off chez toi ?
  • Mon dieu, tu vomis des mots, j’aurais mieux fait d’apporter un parapluie ce soir.
  • Tu sais c’est très facile de se débarrasser de moi, il suffit de continuer ce que tu fait…


Voilà quelques phrases que vous pouvez sortir lorsqu’elle se montres indécises, méfiante, provocatrice, désagréable ou peu motivé pendant que vous lui parlez.


Elles ont l’air simple comme ça mais que communique-t-elle ?


Que vous n’êtes pas sur le qui-vive. Que si elle ne veut pas de vous cela ne fera aucune différence et que surtout vous n’êtes pas du genre à vous laisser faire. Que vous vous assumez comme vous êtes et êtes prêt à tourner les talons si cela ne lui plait pas.


En une phrase face à sa réponse vous devenez plus challengeant et du coup plus intéressant.


Vous devez la défier, si au moment où elle vous teste vous tombez dans le panneau en vous justifiant vous perdrez beaucoup de point face à elle. Pareil si elle vous met dans une situation où elle ne vous respecte pas et que vous l’accepter.


Erreur :

  • Elle : « Tu me paye un verre ? »
  • Vous : « Oui bien sûr ! » ou bien « Non mais t’es malade tu m’as pris pour un pigeon ?! »



Dans les deux cas vous avez perdu.


Pour le premier vous accepter le fait de payer son attention, ce qui est tout sauf attirant. Dans le deuxième vous réagissez trop émotionnellement face à son test, vous montrez que vous ne savez pas gérer vos émotions et que votre ego est affecté.


Une réponse adéquate serait : « Non. Mais si tu veux le mec là-bas il a l’air très bien pour ça  » (avec le sourire messieurs, très important le sourire, vous montrez que vous êtes détendu et que c’est pour la défier que vous dites ça et non parce que vous êtes vexé)


L’essentiel est de montrer que son attitude ne nous affecte pas et qu’on sait la ramener à la réalité tout en restant positif.


Vous pouvez aussi ajouter de l’humour ce qui renforcera votre cadre de séduction :


« Tu sais si tu veux passer du temps avec moi tu n’es pas obligé de faire semblant de vouloir un verre  »

« Quelle phrase originale, je te pensais meilleure dragueuse ! »


C’est comme les filles dans la rue qui se disent pressées, une fois sur deux elle ne l’est pas vraiment. Là vous pouvez répondre bêtement :


 « Moi aussi, je dois rejoindre des amis, mais dit moi… » Et vous continuez votre séduction.


Il faut comprendre une chose, encore une fois il est normal que la fille vous teste et plus elle est jolie plus ses tests seront violents. Si vous vous vexez ou prenez peur à la moindre difficulté vous ne progresserez jamais.


Je vois encore trop de mec dire :


« Celles-là sont superficiels et hautaines y’a rien à faire »


Stop.


Lorsque vous aurez les couilles aussi grosses que ses seins vous verrez si elle sera toujours hautaine avec vous.


Conclusion


Vous ne devez pas donner la responsabilité de l’échange à une autre personne que vous, quel que soit la situation il est de votre devoir de faire en sorte à ce qu’elle s’intéresse à votre conversation. Les tests viendront vous devez l’accepter et ne pas en faire toute une histoire.


Les filles joueront, elles vous feront croire qu’elles sont lesbiennes avec leurs copines, qu’elles sont fiancées ou que demain elle doit se lever super tôt. Vous devez apprendre à démêler le vrai du faux, savoir quand elle vous teste de quand elle vous dit simplement la vérité.


Ensuite vous lui montrez que vous êtes différent des autres mecs qu’elle a rencontrés. Et vous verrez qu’au fur et à mesure, il y aura de moins en moins de test mais de plus en plus de de coopération ou de soumission de sa part, à ce moment-là, c’est à vous de la tester pour voir si elle en vaut la peine.

2018 © La vie Mondaine